laloge

Ichon - Pour de vrai (cover)

pour de vrai

ichon

chronique

19 septembre 2020 par Alxs

Fin 2017, Ichon nous dévoilait une mixtape diversifiée et novatrice rythmée par des instrumentales originales, des featurings réussis mais aussi des performances émouvantes et qui, au-delà de sa forme musicale, partageait un message à tous ceux qui ont peur et n’osent pas : il suffit de le faire. Après presque trois ans de travail, de nombreuses remises en question et un changement radical de vie, c’est avec cette même volonté d’aider les autres grâce à sa musique et à son influence que le rappeur fait son grand retour en dévoilant son premier album le 11 septembre. Projet émouvant et inspirant, Pour de vrai nous partage avec élégance et finesse l’expérience d’un homme qui a appris de la vie.


Un grand changement

Déjà avant la sortie de l’album on a pu comprendre qu’Ichon avait évolué. En effet, quelques mois avant même d’annoncer le projet, l’artiste dévoilait des vidéos sur son Instagram dans lesquelles il se mettait en scène dans diverses situations et partageait ses pensées à travers une voix-off. Ces performances plutôt originales nous révélaient qu’Ichon avait changé intérieurement, qu’il voulait désormais être vrai et faire les choses qu’il désire vraiment faire. En parallèle de ces publications, il dévoilait quelques morceaux de l’album, toujours en accompagnant leur sortie d’un message sur les raisons de l’existence du titre. Ses stories étaient également un moyen pour lui de s’adresser directement à ses auditeurs et de nous informer sur les changements que sa vie a connus. C’est ainsi qu’il nous a appris être retourné vivre chez ses parents afin de pouvoir créer sans avoir à se préoccuper de l’argent. Une information assez surprenante puisqu’il a également avoué s’être réellement mis à la musique avec cet album. On a aussi appris qu’il s’était donné pour objectif d’apprendre à jouer du piano ainsi qu’à chanter pour pouvoir produire la musique qu’il voulait ; il nous a également informé que son album allait sortir le 11 septembre 2020, une date qui, contrairement à un autre rappeur qui a sorti son premier album le même jour, n’a pas été choisi en référence aux attentats de 2001 mais tout simplement car c’est le jour de son anniversaire, et plus précisément de ses trente ans. Un choix qui lui a donc permis de se fixer des objectifs précis pour élaborer son premier album mais aussi de pouvoir entrer sereinement dans la trentaine.

Ce grand changement chez Ichon se ressent donc également dans l’album en lui-même. L’artiste a certes toujours proposé une musicalité alternative et originale, mais ici, il nous offre encore de nouvelles sonorités nous prouvant une fois de plus son talent d’adaptation et sa maîtrise de la musique. Ainsi le piano et le chant ont une place très importante dans l’album qui se trouve être musicalement très diversifié avec des sonorités électros, des rythmiques type funky, des moments plus classiques et bien sûr du rap même s’il est bien moins présent qu’auparavant. Cet album nous montre donc son désir de changement pour devenir comme il veut être, c’est-à-dire naturel et vrai. Cette volonté de ne plus être comme avant, il l’exprime dans son morceau « Miroir » et nous fait comprendre qu’il s’est trompé sur lui-même :

’’ Je croyais que c'était ça que t'aimais :
avoir les poches pleines,
baiser des grosses chiennes,
avoir des grosses chaînes ’’

Pour créer sa musique, Ichon s’est entouré des producteurs/musiciens PH Trigano et Crayon qui l’ont suivi dans la création du projet et l’ont aidé à ajouter une touche pop, un style auquel il ne s’était jamais vraiment essayé, mais également à renouer avec le genre de la variété qu’il avait approché avec son projet Cyclique. L’artiste a confié avoir plusieurs fois été tenté de faire appel à son ami Myth Syzer, mais par peur et pour rester fidèle à ce qu’il avait prévu il a préféré continuer à travailler comme il avait commencé. C’est cette radicalité dans ses choix artistiques qui rendent l’album totalement différent de ce qu’il a pu proposer antérieurement. En agissant ainsi il a décidé de ne plus être un rappeur qui répond aux codes de son milieu ; lui qui parlait souvent de mourir à vingt-sept piges a laissé une part de lui rejoindre le club, pourtant quelque chose a survécu et nous permet enfin de découvrir qui est le vrai Ichon.

Le vrai Ichon

Alors que des cris de folie parcouraient les différents morceaux de ses projets précédents, cet album est quant à lui rythmé par des rires et des exclamations de joie. Ses craintes et ses complexes ont disparus, il nous apparait désormais comme quelqu’un de naturel et plein de sagesse. Cette nouvelle attitude, on peut la retrouver dans le clip de « 911 » dans lequel il se met littéralement à nu comme il l’avait déjà fait avec le clip de « Je ne suis qu’un homme » ou plus récemment avec une de ses performances Instagram. Ichon n’a plus d’attente sur la réaction des gens, il est en paix avec lui-même et il nous le fait comprendre. Il est conscient de qui il est vraiment et a confiance en lui et en son avenir. Le Bon Gamin n’a pas peur de vieillir, il est persuadé que tout le monde peut construire son propre destin. Cette image de sérénité et de maitrise sur son futur il la transmet également avec la pochette de l’album dans laquelle on peut le voir sérieux et calme appuyant sur le détonateur de l’appareil photo. Avec cette photographie simple et épurée on comprend qu’il est au centre du propos de l’album et on peut ressentir son état d’esprit. Toutefois, malgré sa non-inquiétude face à la suite de sa vie, l’artiste parle récurremment de la mort à la fois pour dire qu’il se sent plus vivant que jamais, mais aussi pour faire comprendre qu’il sait très bien qu’il n’est pas immortel.

’’ Si je veux, je peux. ’’

C’est ce genre de phrase que l’on peut retrouver tout au long de l’album : des formulations simples et pourtant remplies de sens qui résonnent encore plus lorsque l’on connait le parcours de l’artiste. En s’exprimant de cette manière, Ichon montre qu’il choisit précisément ses mots et donne donc encore plus d’importance à ses paroles. En parvenant à combiner une richesse et une diversité musicale avec une simplicité intimiste dans les textes, il nous offre un album à la fois épuré et harmonieux mais aussi apaisant et élégant, le tout créant un réel lien avec lui.

Ichon fait partie de ces personnes pour qui un album reflète l’état d’esprit, la personnalité et les envies de son créateur lors de l’élaboration du disque ; et c’est exactement ce que l’on peut ressentir avec Pour de vrai. Pour lui, la création de musique est une thérapie lui permettant de se questionner sur sa personne et de la faire évoluer. Il nous partage donc toute l’aventure intérieure qu’il a vécu depuis qu’il a cherché à faire cet album. Ichon a pris conscience de ce qu’est réellement la musique et a réussi à créer un projet répondant au mieux à ses envies et à ses attentes. C’est d’ailleurs sans doute cela un album réussi : un album qui ressemble exactement à ce que son créateur a voulu faire.

Si Ichon n’est plus vraiment le même qu’auparavant il n’est néanmoins pas radicalement un autre. En effet, on peut faire de multiples liens entre cet album et certains morceaux plus anciens. Par exemple on peut supposer que le morceau « Aujourd’hui » répond au titre « Demain » présent sur son projet précédent ; de plus, son absence de crainte était déjà exprimée avec « Même pas peur » issu de FDP. Même si sa vision du monde est maintenant différente, il a toujours eu une volonté de ne pas faire comme tout le monde, d’avoir une vraie relation avec son public et d’utiliser la musique à la fois pour partager des messages mais aussi pour mieux se connaitre lui-même. Alors qu’il répétait tout le temps "il suffit de le faire", il dit maintenant que ce n’est pas « Si facile », pourtant il est toujours en accord avec cette philosophie. Ichon est donc toujours traversé par des contradictions et des interrogations. Ainsi il aurait finalement eu la réponse à tout cela dès son premier projet Cyclique sorti en 2014 dans lequel il parle de la périodicité des évènements et exprime l’idée selon laquelle tout ne fait que de se répéter.

Partager pour inspirer

L’album est bien évidement centré sur Ichon mais son propos est bien universel. En partageant son vécu et sa façon de penser, l’artiste ne cherche pas une reconnaissance personnelle mais plutôt à pouvoir inspirer et éveiller ses auditeurs. On peut donc également voir l’album comme un message à ceux qui l’écoutent. La notion de duo est présente dans plusieurs titres, par exemple pour s’adresser à lui-même comme avec le morceau « Miroir » ou encore pour parler d’une tiers personne qui l’attire ; mais on peut également le prendre pour soit, en tant qu’auditeur : les paroles prennent alors un tout autre sens et nous rendent acteurs de l’histoire aux côtés d’Ichon. Cette recherche de contact avec son public il l’a aussi exprimée quelques jours avant la sortie de l’album en annonçant un événement qui permettait à ses fans de pouvoir écouter le projet en avant-première, de se procurer sa ligne de vêtements surcyclés mais aussi de se faire marquer la peau avec un tatouage "pour de vrai" réalisé par lui-même, en échange d’une lettre à la vie, à Dieu ou à ce que l’on voulait.

S’il partage son expérience personnelle c’est pour espérer aider toutes les personnes qui sont dans la situation dans laquelle il se trouvait lui aussi. Il « Passe le message » et pas n’importe lequel : un message positif comme il le répétait tout au long de la promo précédant la sortie de l’album. Lorsqu’il a dévoilé le morceau « Noir ou blanc », il le qualifiait d’hymne à la vie et disait vouloir mettre en avant tous les types d’humains ; c’est également ce qu’il est parvenu à faire avec l’album dans son ensemble. En exprimant son aventure personnelle il espère pouvoir en écrire une nouvelle qui serait alors collective. Ce désir d’être compris par le public on a déjà pu en parler il y a quelques mois avec TRINITY de Laylow qui sur ce point est plutôt similaire à Pour de vrai.


Ichon nous propose donc un album unique en son genre. Il nous partage ici de vraies leçons de vie tout en nous offrant une musique émouvante et pleine de beauté. Pour de vrai est un disque remarquable qui dépasse largement son format puisqu’il s’agit d’une réelle aventure qui se suit bien sûr en musique, dans les vidéoclips et sur les réseaux sociaux mais également dans la vraie vie.

Je profite de la sortie de cet article pour remercier So Clock pour toute l’émotion et la positivité qu’il a su transmettre à travers sa musique durant toute sa vie. On souhaite beaucoup de courage à sa famille et à ses proches.

contenu similaire